Les PNDS et les réferentiels

Les PNDS (Protocole National de Diagnostic de de Soins)+

Le PNDS « Maladie de Willbrand »

L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint de MW. Il a pour but d’optimiser et d’harmoniser la prise en charge et le suivi de la maladie rare sur l’ensemble du territoire. Il permet également d’identifier les spécialités pharmaceutiques utilisées dans une indication non prévue dans l’Autorisation de mise sur le marché (AMM) ainsi que les spécialités, produits ou prestations nécessaires à la prise en charge des patients mais non habituellement pris en charge ou remboursés.
Ce PNDS peut servir de référence au médecin traitant (médecin désigné par le patient auprès de la Caisse d’assurance maladie) en concertation avec le médecin du CRC-MHC, notamment au moment d’établir le protocole de soins conjointement avec le médecin conseil et le patient, dans le cas d’une demande d’exonération du ticket modérateur au titre d’une affection inscrite sur la liste (ALD 30).

Le PNDS décrit la prise en charge de référence d’un patient atteint de MW mais ne peut pas envisager tous les cas spécifiques, toutes les comorbidités ou complications, toutes les particularités thérapeutiques, tous les protocoles de soins hospitaliers, etc.

Le présent PNDS a été élaboré selon la « Méthode d’élaboration d’un protocole national de diagnostic et de soins pour les maladies rares » publiée par la Haute Autorité de Santé en 2012 (guide méthodologique disponible sur le site de la HAS : www.has-sante.fr).

Le PNDS « Maladie de Willbrand » est paru le 4 Octobre sur le site de la HAS

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2876005/fr/maladie-de-willebrand

Pour lire le texte court du PNDS, cliquer ICI

Pour lire l’argumentaire scientifique du PNDS, cliquer ICI

Pour lire le synthèse destinée aux médecins traitants, cliquer ICI

Pour lire les déclarations publiques d’intérêt, cliquer